04 - 2021

Transpalettes : comment satisfaire les exigences d’un leader français du transport routier ?

Le premier transporteur de la grande distribution en France cherchait une solution pour livrer ses palettes en zone urbaine, au cœur de l’Île-de-France, dans les meilleures conditions d’une exploitation complexe. L’offre complète qui lui a été proposée a su le séduire : matériel de grande qualité et robuste, batteries à longue durée d’engagement et sans entretien, Location Longue Durée « full service » et assurance-casse. Un cas d’école de satisfaction client.

La rançon du succès du développement : le parc est devenu hétérogène

Un des tous premiers acteurs français du transport routier de marchandises a réussi à se hisser à ce niveau grâce à deux stratégies : une croissance interne qui lui a permis d’ouvrir de nouvelles lignes de distribution ; et une croissance externe, en faisant l’acquisition de transporteurs régionaux performants. Au fur et à mesure de son développement, l’entreprise s’est ainsi trouvée à la tête d’un parc hétérogène de transpalettes, de différents modèles et gammes. Les premiers matériels manuels étaient remplacés petits à petit par des modèles électriques, la plupart du temps d’entrée de gamme et acquis sur la prescription des chefs d’atelier.

Devenue le premier transporteur de la grande distribution en France, la société souhaitait mettre son parc à niveau et en optimiser la gestion. Soucieuse de rationaliser et unifier ses équipements, elle avait contacté Yale, la marque n°1 aux États-Unis de fabrication de chariots élévateurs depuis 140 ans, l’une des pionnières et leaders dans la construction d’engins de manutention. Pour des raisons budgétaires, le service central d’achat national du transporteur avait alors acquis 200 transpalettes compacts, modèle MPC 14 pour un transport de charges pouvant atteindre 1,4 tonne, et les avait répartis sur tous les sites, dont 60 pour l’Île-de-France. La Direction commerciale grand compte de Yale France avait cependant prévenu que, s’il était effectivement d’un prix plus attractif, ce type de matériel n’était pas adapté à des besoins d’utilisation intensive et qu’il était trop fragile pour l’usage envisagé.

L’Île-de-France intègre des contraintes spécifiques en termes de robustesse des matériels

L’argument n’avait pas échappé à la nouvelle direction régionale d’Île-de-France du transporteur car elle est confrontée à des contraintes spécifiques d’exploitation sur son propre territoire très urbanisé.  Ses 150 camions, en partie frigorifiques, sont chargés de transporter des palettes pondéreuses, de plus d’une tonne, depuis les plateformes logistiques de la grande distribution en périphérie jusqu’aux points de vente. C’est-à-dire les grandes, moyennes et petites surfaces situées en milieu urbain ou péri-urbain, dans Paris intra-muros et la petite couronne.  L’utilisation des matériels en déchargement de palettes est intensive, jusqu’à deux tours de livraison par jour, et les parcours accidentés. Les nombreux trottoirs et les rues pavées nécessitent un matériel robuste. Et les transpalettes électriques à conducteur accompagnant s’imposent pour assurer la sécurité et le confort des chauffeurs.

Elle a donc contacté Charles Service, notre entreprise de vente et de location de matériel de manutention concessionnaire de la marque Yale en Île-de-France, et lui a précisé ses propres objectifs et son cahier des charges. Notre proposition a emporté leur adhésion car elle répondait parfaitement à leur cahier des charges en matière de qualité du produit, de type d’énergie proposé, de mode de financement et de service après-vente.

La réponse de Charles Service : La preuve par quatre

  • Qualité du produit : Performances et robustesse.

Le transporteur souhaitait s’équiper d’un transpalette électrique à levée basse, à conducteur accompagnant, qui soit à la fois intelligent, agile, robuste et fiable.

Notre offre s’est portée sur le modèle MP16. D’une capacité de charge de 1600 kg, il est idéalement adapté aux zones accidentées comme le sont les rues et les trottoirs parisiens mais aussi aux espaces restreints et aux zones encombrées comme l’intérieur des camions et des zones de déchargement. Par ailleurs, la conception de sa carrosserie en fait la plus robuste du marché. Son châssis mesure 1 cm d’épaisseur quand celui de ses concurrents s’établit à 8 mm. Et les autres pièces métalliques de carrosserie affichent 8 mmm d’épaisseur au lieu de 6 mm dans l’offre concurrente.

  • Énergie : Autonomie et facilité d’entretien. 

Le transporteur souhaitait une solution qui offre une charge importante et minimise la maintenance. Les trois types classiques de batteries ne correspondaient pas à ses attentes d’engagement quotidien :

  • Le modèle ouvert au plomb nécessite une remise à niveau constante de l’électrolyte, à l’aide d’eau déminéralisée pour recouvrir les plaques,
  • La batterie sèche au gel dont l’électrolyte est combiné à un gel de silice ne nécessite pas d’entretien mais elle ne tient pas suffisamment la charge sur des engagements longs,
  • La batterie au lithium, déjà testée avec d’autres constructeurs, ne supporte pas les phases de décharge profonde et nécessite parfois de devoir repartir en usine en ce cas.

Nous leur avons proposé une nouvelle batterie fermée à plomb pur qu’ils avaient d’ailleurs déjà utilisée sur d’autres sites. Conçue autour d’une technologie à recombinaison des gaz, régulée par une valve et avec un électrolyte gélifié, (l’électrolyte est absorbé dans un séparateur en fibre de verre microporeux qui supprime tout risque d’écoulement même en cas de renversement), elle offre une meilleure capacité que la plupart des batteries sans maintenance du marché. Elle accepte en effet jusqu’à 80% de décharge et permet le « biberonnage », c’est-à-dire les recharges intermédiaires, sans user prématurément les cycles de recharge pour autant.

Dans une démarche d’accompagnement, nous avons commencé par leur en prêter un exemplaire à l’essai pendant quelques jours. Cette phase de test s’est déroulée à leur entière satisfaction.

  • Mode de financement : Priorité à la souplesse et au gain de temps.

 Le transporteur, lors d’opérations de croissance externe, avait apprécié sur le matériel roulant les alternatives juridiques et fiscales à l’acquisition en propriété. Cette dernière nécessitait de devoir revendre les camions d’occasion, déjà abimés car très sollicités. Et les bilans financiers, trop alourdis par des amortissements lourds, les frais d’entretien, les contrôles techniques et réglementaires sur les moteurs, la mécanique, l’hydraulique et les groupes frigorifiques, ainsi que la casse, ne permettaient plus de dégager de marge significative. L’entreprise souhaitait, spécifiquement pour l’Île de France, donc recourir à l’externalisation de son parc de manutention par la Location Longue Durée qui permet d’externaliser au maximum le casse-tête de la gestion de ses transpalettes et se consacrer à son cœur de métier : le transport.

En mai 2020, en plein confinement, nous avons convenu un montage en deux étapes :

  • Une Location Courte Durée de 8 mois pour tester 8 transpalettes modèle MP 16 à MP 22 équipés de batteries 250 Ampères, afin de tester le matériel et les prestations de notre Service Après-Vente en conditions d’exploitation.
  • Puis une Location Longue Durée sur laquelle le transporteur a basculé dès novembre, pour 30 exemplaires. 

Devant leur souci de se dégager de toute contrainte d’entretien, nous leur avons proposé une formule de maintenance « Full service » incluant une prestation de service adaptée et personnalisée : la visite hebdomadaire de l’un de nos techniciens sur leur site logistique. Nous avons également accepté d’intégrer dans cette maintenance le roulage et le galet avant, au bout d’un certain nombre de chargements.

  • Assurance casse : le choix de la tranquillité.

Le transporteur souhaitait enfin disposer également d’une sérénité totale dans le cadre de son exploitation.

Nous avons recherché pour eux un partenaire financier qui accepte d’offrir des tarifs intéressants sur une durée de 48 mois, en incluant l’entretien des matériels, tout en les faisant bénéficier de l’assurance casse du groupe. 

Nous leur avons ainsi proposé la solution ultime en matière de service après-vente : Une Location Longue Durée « Full service » avec visite de maintenance hebdomadaire et assurance-casse.

La qualité du matériel alliée à la souplesse et l’agilité de cette prestation de service en matière de SAV ont ainsi mis en confiance notre client transporteur, dans la perspective éventuelle de l’étendre à terme à l’ensemble de sa flotte de matériel de manutention.

Cas client Perrenot
Cas client Perrenot 2
04 - 2021

Transpalettes : comment satisfaire les exigences d’un leader français du transport routier ?

Le premier transporteur de la grande distribution en France cherchait une solution pour livrer ses

Lire la suite
04 - 2021

Service Location Courte Durée

Aujourd’hui, nous vous présentons Séphora qui est en charge du Service Location Courte Durée. De

Lire la suite